Santé Article

Santé : « on n’a plus 20 ans », et alors ?

Mis à jour le 24/04/2023
Ah la jeunesse ! Elle est souvent fantasmée comme synonyme de bonne santé, alors que l’âge avançant ne serait qu’une lente décadence. Et pourtant ! En surveillant quelques signes on maximise ses chances d’avoir la forme à tout âge.

 

Alors quels sont les signes à surveiller ? 

 

Dès 20 ans (et même avant !) puis toute la vie !

Les dents !

Ça peut paraître évident, mais une bonne dentition c’est la base pour croquer la vie à pleines dents. Donc aux moindres signes anormaux (douleurs, plaies dans la bouche, saignements…) surtout n’hésitez pas à consulter. Et même quand tout va bien, la HAS (Haute Autorité de Santé) préconise une visite annuelle chez le dentiste.

 

Le poids ! 
Si vous avez pris 2 kg après les fêtes, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, une prise de poids brutal alors que vous n’avez pas fait d’excès peut cacher quelque chose de sérieux. À l’inverse, une perte d’appétit soudaine peut être un symptôme de stress ou de diabète. Dans tous les cas, parlez-en à votre médecin, qui pourra prescrire un bilan sanguin ou des compléments alimentaires si besoin. 


Pour quelques astuces, pour lutter contre le stress rendez-vous ici.

 

La peau !  
C’est sans doute l’un des organes les plus mystérieux du corps ! Rougeurs, sécheresses… il est parfois difficile d’en connaître la cause.  
Si depuis votre plus tendre enfance, vous avez une peau à tendance atopique (qui est souvent sèche avec possiblement de l’eczéma, des allergies...), il n’y a sans doute pas lieu de s’inquiéter si vous en connaissez la cause. En revanche, si des plaques apparaissent du jour au lendemain, soyez vigilant.  
Ce sont les changements qu’il faut surveiller (apparition d’une tâche, un grain de beauté qui change de couleur…)

 

Les ongles ! 
Cassants ? Mous ? Jaunis ? 
Cela peut cacher une carence, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

 

Les yeux ! 
Il est vrai qu’à 20 ans, à moins de constater un réel problème (baisse de la vue, orgelet, chute de cils, jaunissement…) la vue n’est généralement pas un problème. 
C’est plutôt à partir de 45 ans que l’on conseille un test du fond de l’œil et des contrôles plus réguliers afin de prévenir certaines maladies de la rétine dues à l’âge (comme le glaucome).


De 25 à 45 ans

 
À partir de 25 ans, on conseille, pour les femmes, de faire un dépistage pour les cancers du col de l’utérus et des seins.  
 
À partir de 30 ans, pensez aussi à surveiller votre tension artérielle. Selon l’INSERM, 1 adulte sur 3 souffrirait d’hypertension. 

À partir de 40 ans, le diabète de type 2 peut faire son apparition. En cas d’antécédent dans votre famille, d’hypertension ou du surpoids, un bilan glycémique est recommandé. 

À partir de 45 ans, un bilan cardiaque peut être une bonne idée. Pensez à refaire ce bilan chaque année si vous êtes « à risque » c’est-à-dire fumeur, que vous avez des antécédents familiaux ou de l’hypertension. 

  

À partir de 50 ans

On garde les bonnes habitudes (en surveillant notamment sa vue régulièrement) et en multipliant les dépistages pour les différents cancers. 
  

Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer en France, pourtant pris à temps, il se guérit dans 90% des cas. Dès vos 50 ans vous êtes invité par courrier par le Centre de coordination des dépistages des cancers de votre région à participer au programme de dépistage du cancer colorectal. Vous bénéficiez alors d'un test gratuit par la recherche de sang dans les selles. Ce dépistage réalisé tous les deux ans est un moyen efficace de prévention du cancer colorectal. Quand il est diagnostiqué rapidement, il se soigne dans 9 cas sur 10.  

 
Plus d’un homme sur neuf développera un cancer de la prostate au cours de sa vie, et ce cancer se manifeste dans l’immense majorité des cas après 50 ans. Pourtant, les autorités de santé ne recommandent pas de dépistage automatique à partir de cet âge. Cependant, en cas de gènes (troubles urinaires, grosseur…), il est conseillé. 
 
Pour les hommes, et surtout les femmes ménopausées, le risque d’ostéoporose augmente, en cas de douleur, parlez-en à votre médecin. 

À tout âges bien surs, la clef de la bonne santé reste l’activité physique (et cérébrale !) et une alimentation équilibrée.


Nos conseils pour une alimentation saine.


Avec ça, même à 80 ans (et un peu de chance) il est encore possible d’être en pleine forme, comme Ernestine Shepherd (80 ans et reine du bobybuilding). 

 

Un coaching santé gratuit 

Alimentation, Activité Physique, Sommeil et Stress, Tabagisme… 

Le FASTT vous offre la possibilité d'être accompagné gratuitement par une infirmière spécialisée, par téléphone, avec des séances de coaching adaptées. Pour en bénéficier : https://fastt.medialane.fr/ 

Partager sur