Santé Actualité

Quels sont vos droits en cas d’arrêt maladie en fin de mission d’intérim ?

Mis à jour le 25/04/2023
En cas d’arrêt maladie pendant sa mission, le salarié intérimaire reçoit des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale pour compenser la perte de salaire. Mais qu’en est-il en fin de mission ?

 

Le salarié intérimaire, lorsqu’il se trouve en arrêt maladie, n’est plus payé par son agence d’intérim. Pour compenser cette perte de salaire, il reçoit des indemnités journalières de la Sécurité sociale. Il a aussi la possibilité de bénéficier d’un complément versé par le régime de prévoyance Intérimaires Prévoyance s’il a travaillé plus de 414 heures en intérim au cours des 12 derniers mois précédent l’arrêt.

Les indemnités versées par la Sécurité sociale sont égales à 50% du salaire journalier de base. Ce calcul est effectué sur la moyenne des salaires bruts des 3 ou 12 mois précédant l’arrêt. Ces indemnités sont versées tous les 14 jours, à partir du 4ème jour d’arrêt de travail. Pendant les 3 premiers jours de votre arrêt de travail, aucune indemnité journalière ne vous est versée (c’est ce qu’on appelle le délai de carence de la Sécurité sociale).

 

Si votre arrêt de travail se poursuit après votre mission, Intérimaires Prévoyance peut verser des indemnités complémentaires à celles de la Sécurité sociale, à condition que votre arrêt de travail soit supérieur à 10 jours.

 

Partager sur