Logement Actualité

Déménagement : nos 5 conseils pour contrôler son budget

Mis à jour le 18/06/2024
L'été arrive et avec lui la préparation d'un nouveau départ ! Location d'un camion, achats de meubles ou d'électroménagers, box internet, caution ... vous voyez vos dépenses s'envoler. Prenez 3 minutes, sortez la tête de vos cartons et découvrez nos 5 conseils pour ne pas exploser votre budget !

 

Ça y est : vous avez enfin trouvé un logement, la perle rare ! Vous avez listé les démarches à suivre et votre tête commence à tourner devant toutes les dépenses à prévoir. Pas de panique ! L'équipe logement du FASTT se tient à vos côtés pour vous conseiller et vous éviter de finir dans le rouge.

On vous le donne en mille : la clé, c'est d'an-ti-ci-per !

 

1- Calculez votre dépôt de garantie et vos frais d'agence

Tout d’abord, il faut prendre en compte le dépôt de garantie. Il ne peut pas dépasser le montant d’un loyer hors charges pour un logement loué vide. Et de deux loyers hors charges pour un logement meublé. Vous devez déposer cette caution au moment de la récupération des clés de votre logement. Une somme conséquente qui sera généralement encaissée par votre bailleur. Elle vous sera rendue après votre état des lieux de sortie, si aucune dégradation n'est à constater. 

 

Avec l’avance LOCA-PASS ®️ d'Action logement vous pouvez étaler le paiement du dépôt de garantie : renseignez vous ! 

  
Si vous avez eu recours aux services d'une agence immobilière, vous devez aussi prévoir des honoraires. L'agence doit les afficher clairement sur l'annonce. Si vous voulez en savoir plus sur leur calcul, c'est par ici

2 - Anticipez tous les frais annexes 

Électricité, internet, assurance habitation... La liste des charges continue ! Promis, une fois que c'est fait, vous n'aurez plus qu'à payer vos factures à échéance fixe.

  • La première chose à faire, c'est de contracter une assurance pour votre nouveau logement. Vous aurez besoin d'une attestation d'assurance datée du 1er jour du bail au moment de sa signature, ne tardez donc pas à contacter un assureur. Pour en savoir plus, c'est par ici. 
  • Si vous logez en ville, il y a de fortes chances pour que les anciens locataires quittent le logement quelques jours avant votre arrivée. Ainsi, vous n'aurez probablement pas de frais de remise en service de l'électricité, de l'eau et éventuellement du gaz. Pensez à appeler votre fournisseur le plus vite possible pour faire le point sur la situation ! 
  • Côté internet : n'attendez pas le dernier moment pour appeler votre fournisseur, au risque de vous retrouver "sans réseau" les premières semaines 
     

3- Listez toutes les tâches logistiques avant le jour J  

  • Prévenir votre propriétaire dans un délai allant de 1 à 3 mois avant la date de votre départ (en fonction de la zone où vous habitiez et de votre type de logement): c’est le délai légal de préavis. Attention, vous devez le prévenir via un courrier recommandé. La date de sa réception fixera celle de la fin de votre bail (un mois après, jour pour jour). Prenez le en compte car vous paierez votre loyer jusqu'au dernier jour ! 
     
  • Il faut ensuite dans un délai d’environ 30 jours avant votre déménagement, commencer à préparer vos cartons. Le jour J : vous aurez certainement besoin de louer un utilitaire ou de faire appel à des professionnels du déménagement. Vous pouvez aussi compter sur vos proches pour venir vous donner un coup de main. Faites le plus vite possible pour éviter les mauvaises surprises ! 
     
  • N’oubliez pas de prendre rendez-vous pour l’état des lieux de votre ancien et de votre nouveau domicile.
     

Il existe des aides pour faciliter votre installation comme, la prime au déménagement de la CAF -pour les familles nombreuses-
Si vous êtes en difficulté vous pouvez aussi solliciter notre service d'accompagnement et l’aide du fonds de solidarité logement

 
4 -Sollicitez les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre 

 

En tant qu'intérimaire vos revenus peuvent évoluer d'un mois sur l'autre à la baisse ou à la hausse. En cas de baisse, il est possible, selon votre situation, de cumuler un salaire et une indemnisation chômage. Il est donc conseillé de s'inscrire à France Travail, et de maintenir cette inscription chaque mois en actualisant votre situation. Vous pourrez ainsi peut-être percevoir l’ARE (l’allocation chômage d’Aide au Retour à l’Emploi). Et sous certaines conditions, il vous est également possible de percevoir une prime d’activité versée par votre Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Il est aussi possible, sous certains conditions, de cumuler un revenu de l'intérim et le RSA (Revenu de Solidarité Active)

 

5 - Prenez de bonnes habitudes dès votre emménagement

Dans de nombreux domaines de la vie courante (énergie, santé, assurances…), des astuces simples permettent d’alléger ses dépenses, telles que l'adoption d'écogestes pour réduire le coût énergétique ou agir sur ses factures de téléphone / internet en choisissant l’abonnement le plus approprié. 

Faire des économies au quotidien vous permettra d'épargner de l'argent tous les mois. De quoi anticiper les coups durs mais aussi de construire, petit à petit, un apport pour l'achat futur de votre logement ! Consultez le guide du FASTT sur la gestion de votre budget pour en savoir plus.

Pour vous aider à équilibrer vos dépenses, vous pouvez utiliser l'application BGV, développée par notre partenaire Crésus. Elle est conçue pour garder une vision globale de vos dépenses et  vous aider à maîtriser vos dépenses. 
 

 

Partager sur