LES RÈGLES DE SÉCURITÉ DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET MÉDICO-SOCIAL

20/09/2022

La prévention des risques professionnels des travailleurs du médico-social

Au cours de leur mission, les salariés intérimaires de ce secteur sont exposés à un certain nombre de risques. Afin que leur mission se déroule dans les meilleures conditions, il est essentiel de connaître ces risques et d’appliquer quelques règles de sécurité simples.

PRÉVENIR LES RISQUES EN MISSION DANS LE SANITAIRE ET LE MÉDICO-SOCIAL 

Pour qu'ils puisse venir en aide aux autres, encore faut-il ne pas se blesser lors d’une mission ! Qu’ils soient aides-soignants, infirmiers, auxiliaires de vie ou encore ambulanciers, les professionnels du secteur sanitaire et médico-social peuvent être exposés à des risques divers : 
 

Les risques liés à l’activité physique  

La manipulation des patients et des équipements représente une part importante dans le quotidien de ces professionnels : que ce soit pour aider au transfert des personnes malades ou en situation de handicap, effectuer des soins, effectuer des activités d’entretien… Sans les bons gestes, les risques de développer des troubles musculo-squelettiques (TMS) sont importants. Parmi les TMS les plus fréquents, on retrouve : 

  • les lombalgies (douleurs au niveau du bas du dos), 

  • les cervicalgies (douleurs au niveau du cou), 

  • le syndrome du canal carpien au poignet, 

  • le syndrome de la coiffe des rotateurs à l'épaule, 

  • l'épicondylite latérale au coude. 

 

Pour prévenir les TMS, il est donc recommandé de bien se préparer avant d’effectuer une tâche et de soulever les charges correctement :  

  • Avant de déplacer des objets ou des personnes, il est recommandé de réaliser quelques échauffements des poignées, épaules, genoux et chevilles. Il est recommandé également de s'étirer à la prise de poste et en fin de journée.

  • Demander de l’aide si la charge est trop lourde. 

  • Utiliser au maximum les moyens de manutention mis à disposition par l’entreprise et pour lesquels les intérimaires doivent être formés et habilités. 

Les risques liés aux chutes et aux glissades

Dans le secteur de la santé, au même titre que les salariés permanents, les salariés intérimaires sont soumis à de nombreux déplacements et très souvent lorsqu’il faut faire face à des situations d’urgence. Ces déplacements entraînent facilement des glissades, trébuchements, faux pas, pertes d’équilibre… Les chutes de plain-pied encore perçues comme des accidents à caractère bénin sont pourtant une des principales causes d’accident du travail et peuvent avoir des conséquences graves pour les salariés qui en sont victimes.  

Pour prévenir les risques de chutes et de glissades, il est essentiel d’identifier les risques et d’appliquer quelques règles de sécurité : 

  • Port de chaussures antidérapantes

  • Pose de revêtements de sols antidérapants et faciles à nettoyer. 

  • Réduction de la présence de liquides et de déchets au sol par une évacuation organisée. 

  • Nettoyage quotidien des lieux de travail. 

  • Éclairage suffisant dans les espaces de circulation et d’activité. 

Les risques liés aux horaires atypiques

Dans le secteur de la santé, les horaires sont bien souvent flexibles, variables ou encore en horaires longs. Le travail du soir, le travail fractionné ou les horaires changeants favorisent le développement de certains troubles. C'est notamment le cas pour les troubles du sommeil qui peuvent agir sur les risques psychosociaux (santé mentale) mais également sur l'apparition de maux, des troubles musculo-squelettiques, de risque de chute et glissage, ou encore les accidents de trajet. Il est donc important d'avoir une attention particulière à la qualité de son repos.

Les risques biologiques et chimiques  

Les salariés intérimaires du secteur sanitaire et médico-social exercent leur mission dans des environnements divers qui sont pour la plupart des établissements médicalisés : hôpitaux, EHPAD, domicile, cabinet libéral… Ils sont de ce fait exposés aux risques biologiques et aux risques chimiques

Afin de prévenir les risques biologiques et chimiques, les intérimaires doivent obligatoirement porter des équipements de protection individuelle (EPI) adaptés. Les agences d'emploi peuvent d'ailleurs commender, via leur espace agence FASTT, des chaussures de sécurité et adaptées au secteur médical. 

 

Pour prévenir les risques biologiques et chimiques, voici quelques règles de sécurité simples à respecter :  

  • Apprendre et respecter la signification des panneaux et des étiquettes (notamment les pictogrammes de danger). 

  • Respecter les consignes de l’entreprise ou de l’agence d’emploi. 

  • Protéger les parties du corps exposées avec les EPI appropriés (gants, chaussures, masques, blouses, lunettes…). 
     

Retrouvez également d'autres conseils et des services pour la santé et la sécurité des intérimaires sur le site Santé Sécurité Intérim : 

A lire aussi

Règles de sécurité dans la restauration

Actualités

31/05/2022

Même s’ils semblent moins évidents que dans le BTP, les risques d’accident dans la...
Les risques professionnels des salariés intérimaires

Actualités

31/05/2022

Les salariés intérimaires sont amenés à changer de poste fréquemment et travaillent...

Actualités

30/06/2022

Depuis le mois de mars dernier, la nouvelle plateforme InterimairesInfo.org est en...