Actualité

Les EPI - Intérimaires, sortez couverts !

31/07/2019

EPI

Quand on est intérimaires, porter ses Équipements de Protection Individuelle c’est bien… s’assurer qu’ils sont bien adaptés c’est encore mieux ! En effet, une protection mal appropriée est loin de vous protéger, peut même créer un danger.

C’est simple, en matière d’EPI (Equipements de Protection Individuelle) il y a quatre questions à se poser. 

1:  L’EPI est-il adapté à mon activité ? 

2: L’EPI est-il à ma taille ? 

3 : L’EPI est-il bien mis ?

4 : L’EPI est-il en bon état? 

Un doute ? Pas de souci, ce petit dossier devrait vous éclairer.

Intérimaire, à qui demander mes EPI ?

  • À votre agence pour les casques et chaussures.

  • À l’entreprise pour tout le reste.

 

1 : Mon EPI est-il adapté à mon activité ?

Intérimaires, dans le bâtiment privilégiez la norme S3. Il vous faut des chaussures de sécurité montante, un casque, et dans certains cas des gants et des protections auditives.

N’oubliez pas, les casques ont une date de péremption. Prenez le temps d’y jeter un oeil. Et surtout, gardez en tête ce proverbe : un casque qui a pris une gamelle est un casque bon pour la poubelle !

Il existe différents types de gants, aux caractéristiques variables (pour prémunir contre les coupures, les produits chimiques, la chaleur…) Il est primordial de choisir la paire adaptée à votre activité et de vous faire aider en cas de doute.

Logiquement, si vous ne travaillez pas dans le bruit, il est inutile et même dangereux de vous équiper de bouchons d’oreilles ou d’un casque antibruit. Vous pourriez ne pas entendre le danger. Ces équipements sont exclusivement réservés aux personnes effectuant des manipulations bruyantes. 

Intérimaires, dans la logistique et l’industrie, préférez la norme S1 standard. Portez des chaussures de sécurité, éventuellement des protections pour vos vêtements et des gants.

Si vous travaillez dans la restauration et l’agroalimentaire, la norme S2 est la plus appropriée. Vous aurez là aussi des chaussures, mais sans lacet, une charlotte et des gants pour l’hygiène.

 

2 : L’EPI est-il à ma taille ? 

Prenez le temps d’essayer vos EPI, et en particulier les chaussures. Trop petites, elles pourront vous faire mal aux pieds. Trop grandes, vous risquez des ampoules.

Les casques et gants doivent aussi être bien ajustés, au risque de n’offrir qu’une protection réduite.

 

3 : L’EPI est-il bien mis ?

Un EPI mal mis est un EPI inutile voir dangereux, car il vous donne l’illusion d’une protection que vous n’avez pas.

Respectez donc les règles suivantes :

  • Fermer les attaches ! Les jugulaires des casques, mais aussi les fermetures des vestes.

  • Lacer vos chaussures !

  • Portez-les ! Si vous les laissez au vestiaire, leur efficacité est réduite de 100%.

 

4 : L’EPI est-il en bon état?

En tant qu’intérimaire, il vous revient de prendre soin de vos EPI. Ça devrait être chose facile, en suivant ces quelques règles :

  • Ne pas les conserver trop près d’une source de chaleur.

  • Gardez-les au sec et faites-les sécher après chaque utilisation.

  • Aérer et désodoriser l’intérieur des chaussures.

  • Laver l’extérieur des chaussures.

  • En demander des neuf en cas d’usure trop importante.

Pour plus de détails, et/ou pour ceux qui préfère les vidéos à la lecture, rendez-vous sur la vidéo du Coach Issa, le coach santé et sécurité des intérimaires, pour tout savoir sur les EPI. Lesquels choisir, comment les porter et les entretenir...vous serez incollable.

 

A lire aussi

Vidéos

14/06/2019

Un focus sur les EPI pour ceux qui travaillent dans la restauration ou l'agroalimentaire.

Vidéos

14/06/2019

Un focus sur les EPI pour ceux qui travaillent dans le bâtiment.

Vidéos

14/06/2019

Un focus sur les EPI pour ceux qui travaillent dans la logistique ou l'industrie.

Vidéos

26/10/2018

Les équipements de protection individuelles sont importants, ils servent à vous protéger....