faq-sante

SANTÉ


Vous avez des questions concernant les aides et services du FASTT pour les intérimaires, et vous nous trouvez pas de réponses sur le site ? Pas de panique, n'hésitez pas à consulter notre page dédiée.

Quel est votre question ?

La mutuelle Intérimaires Santé et accessible dès votre 1ère mission. La complémentaire devient obligatoire et automatique :

Dès 414 heures travaillées sur les 12 derniers mois.

Pour les intérimaires en CDI ou en contrat long de 3 mois et plus.

En savoir plus sur le site Intérimaire Santé.

Dans certains cas, il est possible de renoncer à votre mutuelle Intérimaires Santé. Retrouvez les cas possibles de dispense sur la page dédiée du Site Intérimaire Santé.

Vous pouvez directement réaliser votre demande de dispense via Mon Espace Intérimaire.

En savoir plus sur la page Demande de dispense du site Intérimaire Santé.

Votre numéro d’identifiant se situe en haut à gauche de votre kit de bienvenue reçu par courrier, ainsi que dans votre e-mail de bienvenue.

Si vous avez déjà un Espace Intérimaire, vous pouvez envoyer un e-mail via la rubrique Contact.

Vous pouvez également contacter Intérimaires Santé par téléphone au 01 44 20 47 40, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.

Enfin, vous avez aussi la possibilité d’adresser un courrier à l’adresse : INTERIMAIRES SANTE, 43 Rond-point de l'Europe, 51430 BEZANNES.

Dans la cas, où êtes couvert par Intérimaires Prévoyance, le régime recommandé par la branche, vous pouvez les contacter pour le suivi de votre demande :

au 0 974 507 507 (prix d’un appel local) du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.

via votre formulaire de contact disponible depuis Mon Espace Intérimaire.

par courrier à l’adresse suivante ; Intérimaires Prévoyance, TSA 60008, 92 599 Levallois-Perret Cedex.

Si la déclaration d’accident du travail n’a pas été faite sur le lieu où il s’est produit, vous devez le déclarer au plus vite à votre agence d’intérim et sous 48 heures à la CPAM et au régime de prévoyance. C’est la CPAM qui, dans les 30 jours suivant la déclaration, reconnaît ou pas l’accident du travail. L’équipe dédiée du FASTT vous aide dans vos démarches, tandis que votre médecin vous fournit les justificatifs nécessaires en lien avec votre état de santé.

En savoir plus sur la page La déclaration d’un accident de travail en intérim du site Santé Sécurité Intérim ou sur la documentation L’arrêt de travail pour maladie pendant ou après la mission.

Suite à un accident de travail, vous n’êtes plus payé par votre agence d’intérim. En compensation de cette perte de salaire, vous recevait des indemnités journalières de la sécurité sociale (avec effet rétroactif au 1er jour d’arrêt), ainsi que le complément du régime prévoyance auquel vous êtes affilié.

En savoir plus sur la page les indemnités journalières après un accident du site Santé Sécurité Intérim.

Dans le cas d’un arrêt de travail, vous recevez des indemnités journalières de la CPAM, mais aussi des indemnités complémentaires de votre régime de prévoyance (sous certaines conditions). Le montant de ces indemnités journalières correspond à la moitié du salaire journalier de base.

En savoir plus sur Santé Sécurité Intérim.

Pour tout accident survenu le mois suivant l’arrêt de votre mission, vous êtes couvert en cas d’arrêt de travail ou de décès dans les cas où :

vous êtes inscrit à Pôle Emploi.

vous avez travaillé 414 heures en intérim au cours des 12 derniers mois précédent votre arrêt.

Si vous bénéficiez du régime Intérimaires prévoyance, retrouvez les démarches en cas d’arrêt de travail intervenant en dehors d’une mission sur la page dédiée du site Intérimaires Prévoyance.

Avez-vous obtenu la réponse à votre question