Covid-19 et intérim : quel impact ?

18/02/2021

Covid-19 et intérim : quel impact ?

Le premier confinement a clairement réduit le nombre de missions d’intérim, particulièrement dans certains secteurs. L’activité a eu tendance à bien repartir depuis, découvrez notre analyse dans ce dossier. Comme certains d’entre vous rencontrent encore des difficultés, retrouvez aussi les aides financières mises en place pour les intérimaires.

Vagues de contaminations et impact sur l'intérim 

La capacité d’adaptation est plus forte que tout ! C’est ce que l’on peut retenir de l’évolution de l'intérim au cours des 12 derniers mois. Le premier confinement a été très dur en mettant un coup d’arrêt total à la majeure partie des activités, et en diminuant de 61% le nombre d’heures de mission de travail temporaire. 50% des intérimaires ont vu leurs missions tout simplement stoppées net. 

Mais les périodes qui ont suivi ont été un peu plus clémentes pour les intérimaires. Pendant le 2ème confinement, la diminution du nombre de missions d'intérim n'a été que de 15% par rapport à la même période en 2019. 
 

Depuis le mois de décembre, les chiffres sont de nouveau en légère progression. L’activité du mois de janvier 2020 se situe même à 89% de celle de janvier 2019 - lorsque les premiers signes d’une crise sont apparus. 
Il reste du chemin à parcourir, mais la situation semble en bonne voie ;)

 

Même si dans certains secteurs, comme le transport, la logistique ou le médical, la situation s'est relativement maintenue, ce n’est pas le cas d'autres secteurs d’activité du travail temporaire. En 2020, l’intérim (tous secteurs confondus) a reculé de 23,6%, soit 185 000 emplois à temps plein. Le gouvernement, ainsi que l'ensemble des organismes qui aident les intérimaires, se sont mobilisés pour mettre en place des aides et mesures d'urgences pour ne pas laisser la précarité s’installer. 

Aides financières du gouvernement 

Le gouvernement a mis en place des mesures des aides financières :

  • le chômage partiel lorsque l’activité ne peut être effectuée dans des conditions normales, ni en télétravail,

  • l’arrêt de travail pour la garde des enfants quand la situation l’impose ou lorsque l’intérimaire est cas contact.

  • Une prime spécifiquement dirigée vers ceux qui ont alterné les périodes de chômage partiel et d’inactivité a également été mise en place pour les mois de novembre 2020 à février 2021. Celle-ci s’élève jusqu’à 900 € (335 € pour les allocataires du RSA) sous conditions.

Aides spécifiques pour les intérimaires 

Face aux difficultés rencontrées par nombre d'intérimaires, des mesures d'urgence ont également été prises pour leur venir en aide :

  • Des aides financières alimentaires d'urgence allant de 300 à 500 €, mises en place dès le 7 avril à destination des intérimaires dont les revenus ont été brutalement coupés

  • Un renforcement du service d'accompagnement du FASTT à travers le service social et notamment l'attribution d'aides financières pour des besoins spécifiques (paiement de facture, réparation automobile...)

  • La mobilisation d'Action Logement, vers qui les services sociaux du FASTT envoient les intérimaires en difficulté afin de les aider à conserver leur logement.

  • Une aide exceptionnelle pour les intérimaires cotisants au régime de complémentaire retraite AGIRC ARRCO jusqu'à 1 500 €, mise en place par AG2R La Mondiale

  • Le maintien de la mutuelle santé sans cotisation pendant le chômage partiel et pendant 2 mois sans mission, ainsi que la prise en charge des arrêts maladie pour garde d'enfant ou suspicion de COVID-19

Covid-19 et intérim : vigilance constante !

Il ne faut pas oublier qu’au travail, entre autre, le risque est toujours présent. Maintenir les gestes barrières pour éviter la propagation du virus s’impose. Voici un petit rappel : 

  • Porter le masque en entreprise, partout à l’exception des bureaux individuels 

  • Se laver les mains fréquemment, de préférence avec de l’eau et du savon ou, à défaut, avec du gel hydroalcoolique. 

  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique. 

  • Éviter tout contact physique, comme les poignées de mains. 

Un plan de prévention pour la santé et la sécurité des intérimaires a été mis en place. Nous mettons à disposition des intérimaires tous les conseils de santé et de sécurité pour se préserver et pour limiter la propagation du virus.
 

A lire aussi

Actualités

26/03/2020

Tout le monde est concerné par cette crise sanitaire et ses conséquences liées au...

Actualités

16/03/2020

Le FASTT vous rappelle les bons gestes à adopter.