MON CAS CONCRET : JE VIENS EN AIDE À UN(E) PROCHE EN PERTE D’AUTONOMIE

13/06/2022

Congé de proche aidant

Pierre, 47 ans, intérimaire manutentionnaire à Niort, nous demande : “Je m’occupe de mon père âgé de 78 ans qui est atteint de la maladie de Parkinson. Au quotidien c’est parfois difficile. Comment gérer ma vie professionnelle et ma vie personnelle ?”

Pour répondre à Pierre, commençons par définir ce que signifie être aidant !  

ÊTRE AIDANT C’EST QUOI ?  

C’est apporter une aide régulière dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie quotidienne, à une personne proche en perte d’autonomie. Cela peut être par exemple du fait de l’âge, de la maladie ou d’un handicap.  

Selon une étude BVA réalisée pour la Fondation APRIL en 2020, les aidants sont plus de 11 millions en France.  

Près d’un aidant sur deux est salarié, quelle que soit la nature de son contrat (CDD, CDI, intérim). Et d’ici 2030, ils seront près d’un actif sur quatre, du fait du vieillissement de la population.  

 

COMMENT CONCILIER VIE PROFESSIONNELLE ET PERSONNELLE ?  

Lorsqu’on est aidant, concilier vie pro et vie perso peut être difficile. Comment prendre soin de l'autre et trouver le bon équilibre entre son travail, sa vie familiale et sa vie sociale ?  

C'est un enjeu majeur pour vous qui êtes aidant. Vous voyez peut-être l'organisation de votre temps modifiée, avec les émotions que cela peut amener !  

Voici quelques conseils pour gérer cela sereinement :  

Sortez de l’isolement : le désir de ne pas vouloir s’étaler sur sa vie personnelle, la peur de retombées négatives sur sa carrière… Nombreuses sont les raisons qui vous poussent à garder le silence. Mais ne pas en parler autour de vous n’est pas la bonne solution. Pour être mieux accompagné vous devez en parler et vous adressez à vos amis, votre famille, vos collègues ou votre supérieur hiérarchique.  

Gardez le contact, même à distance : journaux envoyés à votre proche, cadres et boitiers HDMI connectés… Il existe des solutions où plusieurs proches peuvent contribuer pour envoyer des photos. Ces solutions permettent de conserver un lien quand il n’est pas possible de se déplacer. 

Organisez votre temps : apporter une aide à un proche peut prendre plusieurs heures par jour et cela vient forcément empiéter sur votre temps de travail. Des solutions existent pour vous permettent de tout concilier telles que :  

  • Convertisez vos jours de RTT et de congés grâce à un compte épargne-temps, 

  • Ayez recourt au congé de proche aidant, accessible sous certaines conditions et pour une durée limitée.

Prenez soin de vous : prendre soin d’un proche au quotidien peut parfois avoir des conséquences sur votre santé physique et psychique. Ménagez-vous et ne culpabilisez pas, cela vous permettra d’être plus reposé et plus disponible pour votre proche. Si besoin : 

  • Faites-vous accompagner psychologiquement. 

  • Faites-vous aider au quotidien par un auxiliaire de vie à domicile. 

  • Envisagez pour votre proche un hébergement pour personnes dépendantes. 

A lire aussi

Garde d'enfant en urgence

Actualités

26/05/2022

Loane de Saint-Jean-de-Luz nous demande “J’ai une mission dans 48h et je n’ai pas...

Actualités

14/06/2022

A chaque mois son thème ! Rendez-vous sur nos lives pour découvrir comment le FASTT...
Kady garde la forme

Actualités

04/05/2022

Intérimaire : pour rester en bonne santé, il faut penser prévention. Et pour penser...