Comprendre la protection sociale des intérimaires

Mis à jour le 25/07/2022

protection-sociale-interimaire

 

La protection sociale, ce qu'il faut savoir

Comme tous les salariés, les intérimaires bénéficient d’une protection sociale. Dans certaines situations de la vie, nos ressources peuvent être fragilisées : maladie, maternité, vieillesse, accidents, invalidité, chômage, charge de famille…

Pour nous permettre de faire face aux conséquences financières et sociales de ces situations, la protection sociale française repose sur plusieurs organismes comme la Sécurité sociale ou encore des organismes complémentaires à la Sécurité sociale (comme les mutuelles).

La Sécurité sociale est ainsi la couverture de base qui rembourse une partie des frais de santé (consultations médicales, médicaments...). Elle compense également une partie des pertes de revenus liées à un arrêt de travail, en versant des indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS).

La protection sociale est en grande partie financée par les cotisations sociales, que vous pouvez voir sur votre bulletin de paie, par exemple : cotisations sociales salariales (celles que vous payez) et patronales (celles que paye votre agence d’emploi).

Tout le monde a droit à une protection sociale, cotise selon ses revenus et en bénéfice selon ses besoins.

 

La protection sociale des intérimaires

Les actions de la Sécurité sociale s’articulent autour de plusieurs domaines :

  • la maladie,

  • les accidents du travail,

  • les maladies professionnelles,

  • la famille

  • la retraite.

Mais la sécurité sociale ne compense qu’une partie des dépenses ou perte de revenus.

Aussi, les intérimaires bénéficient d’un régime de frais de santé pour pouvoir faire face aux dépenses de santé et d’un régime de prévoyance pour compléter les indemnisations de la Sécurité sociale en cas d’arrêt de travail.

 

La complémentaire santé pour les intérimaires

Pour faire face aux dépenses médicales courantes (consultations, actes médicaux, médicaments, optique, dentiste…), la Sécurité sociale vous rembourse une partie des dépenses. Ce qu’elle ne rembourse pas reste à votre charge.

Depuis 2016, la complémentaire santé est obligatoire (elle est souvent appelée mutuelle dans le langage courant). Elle complète tout ou partie des remboursements de frais médicaux de la Sécurité sociale pour vous permettre de mieux faire face aux dépenses de santé.

Pour les remboursements complémentaires des frais de santé, un choix s’offre à vous :

  • Intérimaires Santé, le régime recommandé par la branche du travail temporaire à partir de 414h travaillées en intérim sur les 12 derniers mois, coûte moins de 10€ par mois en temps plein (0,599€ par heure travaillée),

  • La Complémentaire Santé Solidaire (CSS), dont le coût est déterminé par votre âge, votre niveau de ressources et la composition de votre foyer, soit entre 0€ et 30€ par mois.

Consultez la page « Complémentaire Santé Solidaire » pour déterminer quelle complémentaire santé vous convient le mieux ou/et rapprochez-vous d’Intérimaires Santé pour en savoir plus.

 

La prévoyance pour les intérimaires

En complément des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale, le régime de prévoyance, lui aussi obligatoire, peut compenser la perte de revenus en cas d’arrêt de travail lié aux circonstances suivantes :

  • Accident du travail

  • Accident de trajet

  • Maladie professionnelle

  • Accident et maladie de la vie privée

  • Maternité

  • Invalidité, incapacité

  • Décès

Intérimaires Prévoyance est le régime recommandé par la branche du travail temporaire. Pour en savoir plus, consulter leur site.

 

A lire aussi

mutuelle

Prestations

17/05/2022

INTÉRIMAIRES SANTÉ est la complémentaire santé des intérimaires. Elle est accessible...
prevoyance

Prestations

18/05/2021

En tant que salarié intérimaire, vous bénéficiez d'un régime de prévoyance, financé...
Prevoyance

Actualités

22/12/2020

Vous êtes complètement perdus lorsqu’on vous parle de prévoyance ? Qui fait quoi...