Prévention Actualité

Collecte et traitement des déchets : quels enjeux lors des missions d’intérim ?

Mis à jour le 01/03/2024
Environnement, sécurité, hygiène... Lors des missions d'intérim, il y a plusieurs enjeux liés aux déchets, qui n’apparaissent pas toujours de manière évidente. Découvrons-les ensemble pour mieux les comprendre !

 

LES DÉCHETS, UN ENJEU MAJEUR 

Qu’est-ce qu’un déchet ? 

Sur le plan théorique, un déchet désigne « tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit, ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que le détenteur destine à l’abandon » (article L.541-1-1 du Code de l'environnement). 

Pour résumer il s’agit d’un matériau, d’un produit ou toute autre substance qui n’a plus d’utilité immédiate et que l’on met à l’écart : temporairement pour réemploi, ou définitivement.  

 

Une problématique complexe, mais à laquelle les salariés intérimaires peuvent être confrontés lors d’une mission (comme avec leurs équipements de protection individuelle (EPI) à usages uniques). 

 

Pourquoi effectuer correctement la collecte et le traitement des déchets ? 

Voici quelques exemples concrets qui peuvent mettre en lumière l’importance de certaines mesures destinées aux déchets :  

 

Pour votre sécurité et celle des autres 

Évidemment, un produit mal rangé, une matière grasse laissée sur le sol, un flacon mal rebouché... et c’est l’accident qui pointe le bout de son nez !

Autre cas de figure : de possibles proliférations de bactéries ou contaminations en cas de manquement sur l’hygiène avec une collecte des déchets non adaptée, une absence de lavage des mains ou des EPI à usages uniques réutilisés. 

 

À garder particulièrement en tête lors des missions dans l’agroalimentaire, l’industrie, le secteur médical, mais aussi dans tout autre domaine concerné. 

 

On pense à l’exemple de la restauration, où la bonne pratique est de créer un parcours dédié avec des poubelles et récipients spécifiques pour que les déchets produits ne croisent pas le chemin des denrées alimentaires ou dans le milieu médical avec les « déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés » (DASRI) pour éviter toutes contaminations. 

 

Vous pouvez d’ailleurs les identifier à ce symbole jaune et noir facilement reconnaissable. 

 

 

Il vous alerte sur de possibles risques d’infection, de radioactivité, de toxicité, de contact avec des objets dangereux ou tranchants (scalpel ayant servi pour une opération médicale par exemple)...  

 

Pour la planète et l’environnement

Le traitement des déchets est un sujet qui prend une part de plus en plus importante face aux enjeux climatiques. Certains éléments peuvent en effet être valorisés, recyclés et avoir une nouvelle vie, tandis que d’autres suivent un processus de traitement adapté à leurs caractéristiques (composition, danger potentiel…). Cela permet par exemple d’empêcher les risques de contamination de l’environnement via certains produits chimiques ou de réutiliser les composants d’appareils électriques et électroniques. 

Image
Pictogramme dechet

Le traitement des déchets est un sujet qui prend une part de plus en plus importante face aux enjeux climatiques. Certains éléments peuvent en effet être valorisés, recyclés et avoir une nouvelle vie, tandis que d’autres suivent un processus de traitement adapté à leurs caractéristiques (composition, danger potentiel…). Cela permet par exemple d’empêcher les risques de contamination de l’environnement via certains produits chimiques ou de réutiliser les composants d’appareils électriques et électroniques. 

 

La signalétique sur l’emballage peut d’ailleurs vous aider à y voir plus clair pour identifier les potentiels dangers ou certaines pratiques de traitement/recyclage. Les déchets identifiés notamment par ce logo sont donc à déposer uniquement dans un point de collecte spécifique, comme une déchèterie.

 

Le bons sens (et la loi) vous empêcheront également de faire du « dépôt sauvage » de vos déchets dans la nature ou dans la rue.

 

Pour respecter la législation 

Du côté des entreprises utilisatrices, il existe de nombreuses réglementations concernant la collecte, le transport et le traitement des déchets. Si la mission l’impose, les salariés intérimaires doivent donc respecter les consignes données à ce sujet avant leur prise de poste pour être en conformité. 

 

Bien sûr, les besoins en la matière peuvent varier en fonction de la mission et du secteur d’activité de l'entreprise utilisatrice. Sachez aussi que certaines tâches impliquant des produits chimiques listés ici ne peuvent pas être réalisées par des salariés intérimaires. 

 
Vous l’avez compris, la collecte et le traitement des déchets peuvent-être l’affaire de tous. Restons vigilants à titre individuel et collectif pour réduire les risques ! 

Partager sur