Michel Manent nommé Président du Fastt (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire)

Des AIDES et SERVICES

pour faciliter la vie des INTERIMAIRES

Michel Manent nommé Président du Fastt (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire)

Michel Manent devient Président du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire après en avoir été le Vice Président.

Michel Manent devient Président du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire après en avoir été le Vice Président. Né à Nice, titulaire d’un DEA de droit social, d’un MBA de l’Ecole de Management (EM) de Lyon, ancien Avocat, Michel Manent est Directeur des Affaires Sociales au sein de la Direction des Ressources Humaines du Groupe Adecco.

 

Très attaché au dialogue social, homme de consensus, Michel Manent souhaite poursuivre les actions engagées collectivement par les partenaires sociaux afin de renforcer la pertinence des dispositifs innovants que le Fastt apporte aux salariés intérimaires pour faciliter leur vie quotidienne. Son mandat débute concomitamment à la mise en place du nouveau plan stratégique du Fastt pour les 5 années à venir, baptisé « Plan mosaïque phase 2 ».

 

« La feuille de route qui fixe les grandes orientations du Fastt pour les 5 prochaines années s’imprègne plus que jamais de l’esprit d’innovation inscrit dans les gènes du Fastt et dans la politique d’action sociale de la branche.

Etre innovant pour continuer à décliner une offre de services qui répond aux contraintes communes à tous les intérimaires du fait de l’irrégularité de leurs revenus et de leurs conditions de travail. Avec une priorité pour renforcer l’efficacité des actions visant à faciliter l’accès au logement locatif.

Etre innovant pour apporter des réponses et solutions personnalisées tenant compte des individus, de leur autonomie, de leur capacité à appréhender les multiples complexités, quelles soient d’ordre administratives, budgétaires, organisationnelles.

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent de réelles perspectives pour simplifier les démarches, accélérer la délivrance de service, augmenter le recours aux dispositifs. Sont déjà mis en œuvre la géolocalisation des points de retrait de véhicule de location, l’émission d’alertes automatiques pour informer le salarié intérimaire sur l’état de sa demande de garde d’enfant à domicile, l’accès à l’information depuis l’ensemble des supports mobiles (Smartphones, tablettes…). L’étape suivante sera la mise en œuvre d’un véritable « assisteur numérique ».

Etre innovant pour faire plus sans nécessairement dépenser plus. Cet enjeu d’optimisation est partagé par de nombreux acteurs. Elle démontre aussi qu’avec un esprit d’ouverture réciproque il est possible d’assouplir des conditions d’accès, d’alléger des procédures administratives, d’ouvrir plus largement les cadres d’intervention. C’est cet esprit qui anime les partenaires sociaux du travail temporaire ».

 

Par ailleurs, Manuel Lecomte, administrateur du Fastt (CFTC) devient Vice-Président. Jean Macher (CFE-CGC) devient trésorier du Fastt, et Catherine Defrance (PRISM’EMPLOI), trésorière adjointe.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous avez accepté l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.