Le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire propose des services innovants pour couvrir la santé des intérimaires

Des AIDES et SERVICES

pour faciliter la vie des INTERIMAIRES

À tÉlÉcharger

Le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire propose des services innovants pour couvrir la santé des intérimaires

Avec plus de 25.000 salariés intérimaires adhérents et 60.000 bénéficiaires en 2013 (incluant conjoints et enfants), le Fastt (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) apporte, au travers d’une mutuelle santé spécifique, une aide réelle à de nombreux intérimaires. En plus des garanties qui couvrent les frais de santé, le Fastt a mis en place un programme pédagogique pour aider les intérimaires à y voir clair sur le fonctionnement du système de santé. Il facilite aussi l’accès aux aides (CMU et chèque santé) et propose un service d’étude des devis « optique » et « dentaire » pour éviter de payer plus qu’il ne faut.

Peu d’intérimaires le savent, et pourtant, il existe bien une mutuelle qui leur est réservée. Cette mutuelle est proposée par le Fastt*, le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire, une association de Loi 1901 à but non lucratif. Qu’offre cette mutuelle de plus que les autres ? Elle se distingue par la souplesse des conditions d’accès et de résiliation. Ainsi les intérimaires peuvent dès la première heure de mission y adhérer. S’ils ne sont plus en intérim, ils peuvent continuer à en bénéficier jusqu’à la fin de l’année et les frais de santé sont couverts y compris entre deux missions. Autre avantage, le conjoint de l’intérimaire et ses enfants peuvent aussi être couverts. Enfin, il est possible de la résilier dans un délai d’un mois seulement notamment pour ceux qui décrocheraient un CDI accompagné d’une mutuelle d’entreprise obligatoire. Autant d’atouts qui la rendent particulièrement adaptée aux contraintes de l’intérim.

Une garantie particulièrement adaptée pour les jeunes

La mutuelle des intérimaires propose trois niveaux de garantie. Le premier niveau s’adresse particulièrement aux jeunes salariés intérimaires qui entrent dans la vie active grâce à l’intérim (69% des nouveaux intérimaires ont moins de 25 ans) et qui, en quittant le foyer de leurs parents, se retrouvent sans couverture pour des raisons de compromis budgétaire. Accessible à partir de 6,46 euros par mois seulement, cette garantie rembourse les visites chez le médecin généraliste et couvre les frais d’hospitalisation (hors dépassement d’honoraires).

Des aides et des services pour alléger le budget santé des intérimaires

Le Fastt propose deux solutions pour les intérimaires ayant des revenus modestes. La première est adossée sur le Chèque Santé (aussi appelée Aide à la Complémentaire Santé), une aide des caisses d’Assurance Maladie qui permet de s’équiper d’une complémentaire santé. Près de 1 200 intérimaires bénéficient de cette formule grâce aux efforts d’information engagés et aux conseils apportés par le numéro vert de la mutuelle. La seconde solution s’adresse à ceux qui présentent des revenus proches des minima sociaux et qui ne relèvent pas du Chèque Santé. Le Fastt propose un tarif réduit jusqu’à 75% par rapport à la cotisation de base. Ce tarif appelé « Coup de pouce » profite aujourd’hui à quelques 3 000 intérimaires. Outre ces aides à l’acquisition d’une complémentaire santé, la mutuelle des intérimaires a mis en place un service destiné à réduire autant que possible les dépenses en optique et dentaire, deux postes qui pèsent lourd dans le budget. Ce service consiste à étudier les devis préalablement remplis par les praticiens pour déterminer s’ils sont conformes à la moyenne des prix pratiqués sur le marché. Objectif : éviter de payer plus qu’il ne faut. En 2012, 80% des intérimaires qui ont bénéficié de cette prestation et obtenus les éléments qui leur ont permis de négocier avec leur opticien ont réalisé des gains sur leur devis optiques initiaux (en moyenne 50 € d’économie).

Un magazine vidéo, un site Internet et un guide pratique pour informer les intérimaires sur la santé

Au-delà des services d’une mutuelle santé, le Fastt apporte de nombreux conseils précieux aux intérimaires pour les sensibiliser aux enjeux de la santé dans un contexte où 7% des salariés Français renoncent à bénéficier d’une complémentaire santé (Insee, 2011). Les raisons sont diverses (compromis budgétaire, manque d’intérêt, manque de temps,..) et sont encore plus marquées pour des salariés intérimaires qui ont des activités et des revenus irréguliers.

En tant qu’intérimaire, suis-je couvert par la Sécurité sociale ? Ai-je besoin d’une mutuelle ? Comment faire le bon choix ? Quelles sont les aides pour accéder aux soins ? Le Fastt apporte les réponses à toutes ces questions, au travers de quatre numéros de Fastt’mag, le premier magazine vidéo entièrement consacré aux intérimaires. Pour aller plus loin, un site Internet dédié aux questions de santé (http://masante.fastt.org) et un guide pratique « Assurer ma santé » informent sur les aides financières mobilisables (CMU, ACS ou « chèque santé »). 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous avez accepté l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.