2016-04 Le Conseil départemental du Pas-de-Calais et les acteurs de l’intérim, unis en faveur de l’emploi

Des AIDES et SERVICES

pour faciliter la vie des INTERIMAIRES

2016-04 Le Conseil départemental du Pas-de-Calais et les acteurs de l’intérim, unis en faveur de l’emploi

L’intérim représente en Nord Pas de Calais – Picardie, sur l’année 2014, un flux de 1 838 000 missions confiées à 53 072 personnes, leur permettant de multiplier les expériences professionnelles, de se qualifier et de capter les opportunités d’emploi durable. Dans sa bataille pour l’emploi, le Pas-de-Calais a ainsi choisi de miser sur l’intérim pour favoriser l’insertion et l’emploi des jeunes et bénéficiaires du RSA sur son territoire. Depuis 2012, pas moins de 350 personnes ont été accompagnées et cela devrait largement se poursuivre grâce à la signature d’une charte partenariale entre le Conseil départemental du Pas-de-Calais, le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF.TT), le Fonds Professionnel pour l’Emploi du Travail Temporaire (FPE. TT) et le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT).

Au travers des missions qu’elles proposent, les 180 agences d’emploi et entreprises de travail temporaire d’insertion qui couvrent le département du Pas-de-Calais apportent des opportunités d’accès à l’emploi et des occasions de multiplier les expériences professionnelles des personnes qu’elles accompagnent et notamment des jeunes et bénéficiaires du RSA. L’intérim c’est aussi des possibilités de se qualifier et de se former aux métiers porteurs grâce aux programmes mis en œuvre par le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF.TT). « Ces programmes sont définis avec le Conseil départemental et les entreprises de travail temporaire qui sont en première ligne pour capter les évolutions du marché de l’emploi et les besoins en compétences sur les bassins d’emploi » explique Pascale d’Artois, Directeur Général du FAF.TT. Depuis 2012, plus de 350 personnes accompagnées par le Conseil départemental ont bénéficié de ces actions. Enfin, avec le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) des services en matière de logement, de mobilité quotidienne, de garde d’enfants, de crédit sont proposés pour faire face aux aléas de la vie quotidienne et consolider ces parcours d’insertion. Rien qu’en 2015, plus de 800 salariés du département ont bénéficié d’un service ou d’une aide du FASTT. La moitié sont accompagnés par les services du département (bénéficiaires du RSA ou jeunes de moins de 26 ans). « Toutes ces solutions d’emploi, de formation et d’action sociale au sens large, que nous mobilisons dans l’intérim forme un accompagnement global que nous avons appelé Des marches pour l’emploi ». 


Des interventions très complémentaires aux politiques publiques d’insertion

Concrètement, chaque bénéficiaire peut accéder à un premier niveau de qualification, obtenir une certification, réaliser un bilan de compétences, acquérir une expérience professionnelle, découvrir un environnement de travail, se tester sur un métier, et aussi avancer dans tous ces projets, comme louer un logement, obtenir son permis de conduire, ou acheter une voiture. Ces interventions sont très complémentaires de celles du Conseil départemental dont les services œuvrent aux côtés des habitants les plus fragilisés. « L’intérim dispose des outils pour éviter les ruptures de parcours en cas d’aléas. Les solutions sont immédiates. Par exemple une garde d’enfant à domicile peut être trouvée du jour pour le lendemain pour pouvoir saisir une opportunité de travail. Cette réactivité est également essentielle pour permettre au bénéficiaire de continuer sa mission ou sa formation en cas d’incident de parcours. C’est sécurisant » explique Daniel Lascols, directeur du FASTT. Outre la garde à domicile, trois crèches (à Isbergues, Beuvry et Henin-Beaumont) sont en mesure d’accueillir en urgence les enfants des intérimaires. En matière de mobilité, le FASTT présente également une offre de services accessibles : mise à disposition de véhicule sous 24 heures dans quinze points de retraits implantés sur le département pour se rendre sur le lieu de travail ou de formation, locations de scooters et vélos en partenariat avec Défi Mobilité Longuenesse, réparations automobiles à prix coutant grâce au réseau Mobiliz (12 garages solidaires Renault dans le Pas-de-Calais). « Cette logique de services SOS qui interviennent rapidement et ponctuellement est très complémentaire avec les accompagnements dans la durée réalisés par les travailleurs sociaux du département en faveur des publics les plus fragilisés ». Une manière intelligente d’articuler les aides et les dispositifs. L’accompagnement global permet aussi de mobiliser le service le plus adapté à chaque étape du parcours de l’individu, et ce, indépendamment du statut. « C’est d’autant plus important pour les personnes qui travaillent en intérim ou sous d’autres formes, pour lesquelles les changements fréquents de statuts sont source de complexité dans les démarches et le recours aux droits. L’accompagnement global et multi acteurs permet d’apporter des solutions indépendamment des changements de statuts » précise Pascale d’Artois Directeur Général du FAF.TT. Une démarche de sécurisation des parcours de vie et d’emploi, décloisonnée et partenariale, amorcée il y a quatre ans et qui, ayant fait ses preuves, se voit renforcée par la signature d’une charte le 25 février 2015 entre le Conseil départemental et les acteurs de l’intérim. 


« Cette signature de charte vient consolider les fondations d’un partenariat avant tout territorialisé pour le Pas-de-Calais avec une empreinte forte de développement social dans lequel la bataille pour l’emploi prend toute son expression. Il s’agit pour le Département de prendre part à ses responsabilités et d’aller au delà avec ses partenaires. La complémentarité de nos interventions respectives et leurs articulations permettent une approche globale de la situation individuelle pour chacune des personnes bénéficiant de ces dispositifs. L’enjeu pour nous s’en trouve renforcé » complète Annick Genty Directrice de la Direction du Développement des Solidarités du Conseil départemental du Pas-de-Calais.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous avez accepté l’utilisation de Cookies pour nous permettre d'établir des statistiques de visites et ainsi améliorer notre site suivant votre utilisation. En savoir plus. Cliquer ici pour ne plus afficher ce message.